Hain Eric Diekel

Haïn Eric Diekel

Vom 06.09 bis 17.10.2013 Ausstellung in Guenange

Thema der Ausstellung Einladung zur Ausstellung Einladung zur Ausstellung

Exposition Hain Eric Diekel 6 septembre 2013

Mesdames, Messieurs, chers amis.
Il est le plus franÇais des peintres allemands : cette formule convient on ne peut mieux à Hain Eric Diekel. Et cela fait longtemps qu'il est connu à Guénange. Il y avait même déjà campé avant le jumelage sur les bords de la Moselle. Plusieurs de ses tableaux d'ailleurs représentent ces lieux, dont la fameuse " cathédrale " qui depuis a perdu des plumes, je veux dire ses tours
Hain est lauréat de la faculté des beaux arts de Düsseldorf où il a étudié de 1980 à 1984. Nombre d'expositions l'ont fait connaÎtre depuis. Son rayon d'action s'étend depuis déjà un certain temps au-delà des frontières de l'Allemagne : il expose régulièrement à Paris, par exemple l'Opéra Garnier au salon des indépendants et à la galerie Artcourt. C'est de plus, le premier artiste d'Allemagne à être autorisé à exposer à Verdun depuis 1995.
Et ce n'est pas un hasard, car le thème de la guerre joue un rôle important dans son œuvre. Né huit ans après la fin du conflit mondial, Hain n'appartient déjà plus à la génération des années de guerre, ce qui ne l'empêche pas de dire que pour lui, la Seconde Guerre mondiale n'a pris fin qu'en 1992, l'année de la mort de son père. Celui-ci, soldat sur le front russe à l'âge de 18 ans, y fut grièvement blessé, ce qui en fit un grand mutilé pour le restant de ses jours. Cette expérience a beaucoup contribué, avec d'autres, à la vision du monde de l'artiste et à son mode d'expression picturale.
Hain Eric Diekel confronte dans ses toiles, son public la souffrance et la mort. Il ne veut pas " faire plaisir ". Son æuvre ne laisse pas indifférent : on l'accepte ou on la refuse mais, toujours, elle porte à la réflexion. Ses tableaux sont un défi, il faut y faire face. Sous la mince couche de peinture en surface, s'en cachent d'autres, successives, tout aussi nombreuses que les contenus. Leur seule perception visuelle ne suffit pas : cette œuvre exige un engagement spirituel intense, une identification dénuée d'a priori.
La peinture de Hain Erich Diekel est figurative. Il va son chemin sans s'occuper des modes éphémères. Ce n'est pas l'innovation artistique qui l'intéresse tout d'abord ; il puise plutôt dans le très riche fonds des formes que recéle l'histoire de l'art pour créer le monde des images qui est le sien et il se sent plus attiré par les réalisations picturales d'un art ancien que par celles de la modernité.
On note, dans sa peinture, une affinité avec les thèmes existentiels où l'homme a la place principale ; c'est l'énergie des pulsions, ces forces sombres et destructrices qui l'intéressent. Sans cesse, il revient à l'angoisse et à la vanité, à la fragilité de l'existence sujette à la maladie, à la souffrance et à la mort, exposée à la violence et aux méfaits de l'âge. Il traite dans ses sujets, impitoyablement, sans compromis aucun, de ces tabous qu'une société apparement libérée voudrait refouler et tenir cachés. Il tire ses sujets de son entourage immédiat. Ce regard très intime que le peintre pose sur des proches a valeur universelle.
Mais l'appréciation de la peinture est affaire personnelle ; je n'en dirai donc pas plus et je vous laisse découvrir celle de Hain.

von Armand Holtzmer

Impressionen von der Ausstellung Impressionen von der Ausstellung Impressionen von der Ausstellung Impressionen von der Ausstellung

Ausstellung vom 3. Okt.2013 bis 17. Okt.2013 in der "Bibliothek Francois Mitterrand" in Guenange

Impressionen von der Ausstellung Impressionen von der Ausstellung Impressionen von der Ausstellung Impressionen von der Ausstellung discours.expo Hain Diekel. 2013